Objectif 2009

Tandis que certains préfèrent parler chiffons, lancer des rumeurs et poser des peaux de bananes, moi, je préfère parler de politique. La vraie politique, celle où on débat.

Ségolène Royal, candidate socialiste, a proposé, hier, la tenue d’un nouveau référendum sur le Traité constitutionnel européen pour l’horizon 2009, traité fortement révisé et simplifié, le cadre institutionnel devant en être l’ossature.

Ségolène Royal, le 15 janvier dernier

La présidente de la région Poitou-Charentes fait preuve de courage et semble tenir compte du vote négatif de nos concitoyens lors de la précédente consultation sur le TCE le 29 mai 2005. En effet, il ne faudrait pas oublier que 55% des Français ont rejeté souverainement ce traité et qu’il est du devoir des politiques de prendre en compte ce verdict. Le candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy affiche une ambition bien différente puisqu’il propose de ratifier une sorte de « mini-traité » par la voie… parlementaire ! Je ne peux que pester sur la proposition du président de l’UMP puisque celle-ci va à l’encontre de la décision des Français, méprisant ainsi leur vote du printemps 2005. Cela démontre également qu’il est dénoué de tout européanisme préférant comme les Britanniques observer le « Grand Large »

L’Europe est en crise, sans doute la plus grave depuis les débuts de la construction européenne et comme je le dis à maintes reprises, l’Europe ne peut plus se poursuivre sans les citoyens. Nous devons redonner confiance aux Français vis-à-vis de l’Europe et ce n’est pas en ratifiant un « mini-traité » par voie parlementaire que nous y parviendrons. Nicolas Sarkozy ne cesse de dire « qu’ensemble, tout devient possible ». Manquerait-il soudainement d’ambition sur la question européenne en ne choisissant pas la voie référendaire ?

Ségolène Royal a compris que pour réconcilier les Français avec la question européenne, il fallait que ces derniers se sentent impliqués. Rien que tel qu’un référendum pour que nos concitoyens aient à nouveau le sentiment d’exprimer leur avis. C’est effectivement un risque de passer par la voie référendaire mais une question de cet ordre – l’organisation future de l’Union Européenne et de ses institutions – est primordiale si nous voulons aller de l’avant.

A terme, cela permettrait à notre pays – via sa population – de redonner un signe fort à nos partenaires. Encore faut-il remettre l’Europe dans le jeu électoral, sans nul doute que la construction européenne fera partie des projets phare de notre candidate.

6 réflexions sur “Objectif 2009

  1. Bonjour,
    Effectivement rien n’est facil après le non au TCE. Une première approche est effectivement d’en parler et de recréer un dynamique. En cela Segolène le fait, tant par ses propositions que par certains de ses voyages.
    Nous à notre échelle, nous essayons de faire cela à travers un Blog disons transnational, regroupant les forces progressistes en Espagne, tant française qu’espagnol. La compréhension, la participation commune forme aussi une europe progressiste.

    Nous étions présents lors du passage de Ségolène à Madrid, et nous avons pris acte de cette possible communion d’idée.

    Salutations coridiales depuis Madrid,
    Yan

  2. Gilles,

    apparemment tu considères que ségolène royal a beaucoup d’idées, et que tu te bats pour celle-ci.
    Pour autant, j’éprouve un besoin de réagir à cette « news », car il est bon de dire qu’il faut prendre en compte le vote, et faire un référendum, et qu’il faut proposer un référendum simplifié… mais tu ne donnes aucun argument, qui te plaisent dans ce qu’ellle a dit. N’en a t’elle avancée aucun? Que compte elle faire exactement? Quelle propositions compte t’elle garder?
    En tant que supporter du PS, ce qui est respectable, tu te dois d’argumenter plus tes news, à mon avis et pas simplement dire que c’est bien. Soutenir quelqu’un ce n’est pas à mon avis dire Amen à tout….
    j’espère que tu pourras me répondre et donner plus d’arguments et éclaircir les positions sur lesquelles tu es d’accord et au final ce qu’elle veut garder. Constater est bien, mais argumenter et préciser est mieux ! Que veux-elle faire exactement? Quel texte veut-elle proposer? tu es ici trop vague pour convaincre, ce que tu cherches me semble t’il à faire. Et cela me semble aussi être le cas pour le reste de tes articles. Pour être crédible, il faut débattre sur les idées, comme tu le dis si bien en réponse à je ne sais qui… alors met le en pratique

    • Cher M.

      Rassure-toi, je ne dis pas Amen à tout ce que je dis Ségolène Royal et – c’est un scoop – j’ai des avis divergeants sur certaines de ses initiatives ou de ses idées. J’ai sans doute manqué de précision dans la rédaction de mes articles et je n’en excuse à l’avance, en tout cas tu as fait de le souligner. Pour ta gouverne, Ségolène Royal souhaite tout simplement un nouveau TCE limité dans le cadre strictement institutionnel. Seulement, elle doit trouver un compromis avec l’Allemagne et les autres partenaires qui ont approuvé la première version du texte. C’est une tâche qui ne sera pas simple mais qui est essentielle pour que nos concitoyens se sentent de nouveau dans le « jeu européen ». J’espère au moins que j’ai été clair, et je tâcherai à l’avenir d’être un peu plus précis.

      Bien à toi,

      Gilles

      PS : tu as bien fait de réagir, preuve que tu as exprimé un certain intérêt à mes articles (du moins, je l’espère !)

Les commentaires sont fermés.