Un jour de septembre

Que dire sur le 11 Septembre ?

Je vois bien vous avouer que j’ai bien essayé de pondre un article, de développer une idée, d’exprimer mes sentiments sur cet évènement planétaire. Mais rien de bien satisfaisant.

Non pas que je m’en fiche, bien au contraire ! Le 11 septembre 2001 est un évènement que j’ai vécu en direct et qui me marque encore. Je ne pourrai jamais oublier ces deux tours encastrées et qui se sont effondrées tout comme ses personnes qui se sont jetés dans le vide afin d’échapper à une mort horrible pour mieux rejoindre l’au-delà.

Dix ans après que dire ? Vraiment, que dire ? Rien de plus que les analyses faites par les journalistes, rien de plus que les émissions spéciales qui ont lieu depuis cet après-midi, rien de plus que les témoignages des familles de victimes, rien de plus que ceux qui feront un bilan des attentats et un parallèle avec l’actualité immédiate.

Dix après que dire ? Que le monde se porte mieux sans Ben Laden, que la lutte contre le terrorisme a toujours un sens au point de sacrifier des pans entiers de nos libertés fondamentales au nom de la sécurité et de notre bien-être ? Qu’on sait réellement pourquoi on fait la guerre contre certains despotes et qu’on est plus ou moins coulant avec d’autres ?

Barack Obama, président des Etats-Unis en compagnie de son prédécesseur, George Walker Bush se recueillant au mémorial dédié aux victimes des attentats de New York, ce dimanche 11 septembre

Le 11 septembre a marqué notre entrée de plain-pied dans le XXI° siècle, siècle qui a commencé à 8h46 à New York, il y a dix ans.  Selon certains, ce jour devait donner le coup d’envoi d’une guerre de civilisation, une guerre idéologique et meurtrière. En réalité, il n’en a presque rien été. On nous avait prédit un choc des civilisations, l’affrontement final, et finalement la vie poursuit son cours.

Salvador Allende, président de la République du Chili de 1970 à 1973

Au fait, je pense au 11 septembre. Celui de 2001 bien évidemment tant cet évènement m’avait médusé et même effrayé du haut de mes seize ans. Toutefois, je pense à un autre 11 septembre qui mérite d’être évoqué et qu’on a tendance à oublier avec le temps. C’est le 11 septembre 1973 date à laquelle, le président chilien, Salvador Allende, a été renversé par une rébellion armée menée par le général Augusto Pinochet sous l’œil bienveillant des Etats-Unis, au nom de la lutte contre le communisme, justement !

Une piqure de rappel qu’a faite ma camarade et amie Sylvine Thomassin. Non pas qu’il s’agisse d’affirmer que le 11 septembre 1973 est plus important que le 11 septembre 2001 mais que ces deux évènements restent et resteront une plaie béante dans l’Histoire. Dans les deux cas, des peuples ont souffert et perdu de leur innocence.

Un jour de septembre qu’il convient de se rappeler tout en allant de l’avant. C’est un peu le sens de ces deux évènements. Ne pas oublier. Mais regarder l’avenir, c’est la meilleure façon de tenir tête à tous les obscurantismes et autres totalitarismes.

Au mémorial dédié aux victimes du 11 septembre, le 11 septembre 2011 à New-York